Le Diagnofood® de Lesieur vous a permis de découvrir le type de mangeur que vous êtes et vous propose des conseils pratiques qui vous aideront à garder la forme en fonction de votre style de vie, et de vos goûts !

A chaque repas, ses conseils

Semaine ou week-end ? Décontractée ou sur les chapeaux de roue ? Vos journées reflètent votre “style” alimentaire... Ainsi, selon votre profil, les repas, les petits creux et grandes tentations n’y occupent pas la même place. Du petit déjeuner (copieux ou expédié ?) au dîner (suivi d’un carré de chocolat ?), décryptage et conseils personnalisés pour un quotidien en pleine forme.

Le petit-déjeuner
Le déjeuner
Le goûter
Le dîner

Dès la sonnerie du réveil, certains pensent à leurs tartines, d’autres à leurs dossiers !

  • Bien que le petit déjeuner quotidien soit un passage obligé pour 85% des Français, certains l’expédient d’un simple café ou d’un thé, alors que d’autres en font tout un repas, comme bien des "bons vivants". Ils n’ont pas tort, à condition d’opter pour un dîner aussi léger que le petit déjeuner aura été copieux.
  • Mangeur "raisonnable", vous connaissez par cœur les recommandations des nutritionnistes et vous savez qu’un petit déjeuner participe à l’équilibre alimentaire de votre journée.
  • Mangeur "spontané", vous ne vous sentez bien que lorsque vous avez réveillé votre corps avec le repas qu’il réclame... ce premier repas de la journée représente en théorie 20% des apports nutritionnels quotidiens.
  • Mangeur Détaché", vous pourriez partir sans rien manger, si vous n’aviez pas peur d’être affamé bien avant l’heure du déjeuner. Vous avez raison, mais au-delà d’un carburant, le petit déjeuner est aussi un moment de plaisir !

 

Quel que soit votre profil, ne vous privez pas de petit-déjeuner car selon votre appétit et votre rythme de vie, il est toujours possible de l’adapter, ou de le retarder ! Ainsi, si vous êtes pressés, ou si vous n’avez pas faim au saut du lit, emportez un petit encas si vous avez une fringale dans la matinée : un morceau de pain, une barre de céréales peu grasse ou un fruit. Pas facile de prendre un laitage à la pause café ? Pas de souci : il suffit de compenser ce manque de calcium lors du repas de midi ou en buvant une eau riche en calcium.

Repère

Une boisson
+ du pain ou des céréales
+ un laitage
+ un fruit ou un jus de fruit

11 heures, la faim vous
tenaille déjà ?

Nombreux sont ceux qui ressentent ce besoin quasi-physiologique. La bonne stratégie : offrez-vous sans complexe un encas bien pensé comme un fruit, une compote ou encore un morceau de pain à croquer selon votre faim. En gardant sous la main ces quelques provisions, vous éviterez de vous tourner vers les produits trop gras ou trop sucrés.

Que vous déjeuniez à la maison, sur le pouce, au restaurant d’entreprise ou à l’extérieur, l’important est de prendre votre temps.

  • Les "bons vivants" comme les "spontanés" le savent bien, une vraie pause, si possible avec des amis ou collègues, autour d’une table ou même en mangeant un sandwich, est le secret d’un meilleur équilibre alimentaire. Pourquoi ? Cela aide à manger lentement et assure une réelle coupure entre les activités quotidiennes, indispensable au bien-être.
  • "Détachés" et "raisonnables", profitez des bénéfices du rituel du repas, car, au-delà du plaisir immédiat, ou du juste équilibre des apports, la structure traditionnelle d’un repas (entrée, plat, dessert) nous aide à garder l’équilibre sans même avoir à y penser !

Bonne nouvelle pour les "bons vivants", tout est permis pour le choix du plat principal ! A condition que les portions soient adaptées, bien sûr, en particulier si vous mangez des frites ou des pommes de terre sautées en accompagnement. Evitez de cumuler les sources de gras dans un même repas : si le plat présente une friture, préférez comme dessert un fruit. Comme les "spontanés", écoutez vos sensations de faim et prenez le temps de savourer. Votre appétit vous conduira assez naturellement à ajuster la portion...


Pour manger moins

Servi dans de petites assiettes, votre repas vous semblera copieux. Si vous avez encore faim, vous pourrez vous resservir…Cela vaut mieux que de s’obliger à terminer une assiette trop remplie si vous avez eu les "yeux plus gros que le ventre".


Personne n'est privé de dessert !

Si vous aimez les douceurs, redécouvrez le plaisir d’un fruit de saison ou d’une compote, en alternance avec des produits laitiers. Vous êtes plutôt gâteau, tarte ou crème dessert ? Ne vous privez pas mais gardez en tête la règle des 3 :

1. pas plus de 3 fois par semaine,
2. comptez jusqu’à 3 entre deux bouchées et savourez,
3. pas plus d'1/3 d’une assiette à dessert.


Et comme boisson, ce sera ?

L’eau, bien sûr ! Quel que soit votre profil, l’eau sera toujours votre meilleure alliée.


Les légumes à la rescousse

Un moyen infaillible d’améliorer son équilibre ? Une entrée composée d’une soupe, de crudités ou d’une salade mixte, c’est-à-dire de légumes, dont les effets rassasiants ont été démontrés. N’excluons pas systématiquement les charcuteries, mais il est préférable de ne pas consommer les plus grasses au quotidien.

Repère alcool

Recommandations de
consommation à ne pas
dépasser :

  • 3 verres de vin ou équivalent par jour pour un homme
  • 2 verres de vin ou équivalent par jour pour une femme
Si je dois craquer !

Il est l’heure de déjeuner et vos collègues, vos amis vous font attendre... Avant de plonger dans un paquet de chips, orientez votre fringale vers une poignée d’amandes natures (ni grillées, ni salées !), riches en nutriments essentiels.

Course au bien-être

Bien manger, cela commence dès les courses... Pour faire les bons choix, préparez votre liste de course car s’y tenir est aussi simple qu’efficace ! Autre astuce éprouvée : faites les courses le ventre plein pour éviter de craquer sous forme d’achats compulsifs de petits gâteaux ou de chocolat !

En cuisine

Pour la cuisson, comme les recommandent les autorités de santé, priorité aux huiles végétales en les variant : olive, tournesol, colza... dont les bienfaits sont complémentaires ou utilisez une huile combinée type Isio4 qui associe les bénéfices de chacune.

Vous l’aimiez quand vous étiez petit... Pourquoi ne pas continuer ? Le goûter n’est pas réservé aux seuls enfants. Il peut même devenir votre allié !

Ainsi, grâce à lui, les "bons vivants" éviteront de faire honneur au plateau de fromage en guise d’apéritif. Ludique et gourmand, le goûter éveillera les papilles des "détachés". Les "raisonnables" en profiteront pour savourer des aliments complets, tel que du pain complet et des fruits ou des fruits secs, riches en minéraux. Quant aux "spontanés", ils anticipent la baisse de forme de fin d’après-midi.

 

Si je dois craquer

Attention, sortie d’école ! A la boulangerie, laissez le pain au chocolat occasionnel à votre progéniture, qui sort de la piscine, et préférez, un quart de baguette, un petit pain aux céréales ou un pain au lait.

Repère

Réservez les produits les plus gourmands aux journées les plus actives, et profitez de ce moment pour vous hydrater : eau, café, thé, tisane à volonté !

L’assiette du dîner est souvent légère : nous dînons souvent simplement d’un plat, parfois d’une salade verte, de fromage et d’un dessert comme la plupart des Français.

  • Avis aux "bons vivants" : l’avant-dîner est à hauts risques pour vous ! Si vous avez très faim, prévoyez quelques crudités à grignoter en attendant, ou de fines tranches de pain complet agrémentées de quelques miettes de maquereau, de thon ou encore une petite quantité de fromage frais. Bref, grignotez “utile” plutôt que de vous priver et de générer un réflexe de compensation.
  • Pour les "détachés" et tous ceux qui ont tendance à grignoter dans la soirée, sachez que deux carrés de chocolat ne sont pas nuisibles à votre équilibre. On a bien dit deux…
  • "Qui dort, dîne"… "Raisonnables", n'oubliez pas que ce repas est essentiel à votre équilibre.
  • Les "spontanés" veilleront à la bonne combinaison entre plaisir et nutrition, qu'il s'agisse d'un plateau télé ou un grand dîner entre amis.
Vous sortez ? Rusez !

Que vous soyez ou non préoccupé par votre poids, inutile de mettre en péril votre équilibre alimentaire à chaque fois que vous êtes invités !

  • Franchement, pourquoi vous laisser séduire à chaque fois par les cacahuètes de l’apéritif ? Regardez dans la coupelle à côté... Des radis ? Parfait ! Des tomates-cerises ? Allez-y ! Et passez à table sans culpabiliser.
  • Tatie Marcelle vous ressert systématiquement de son mythique gras-double à l’ancienne ? Mangez lentement... vous éviterez une double, voire une triple portion.
A chaque besoin, sa solution
Nous sommes tous concernés par notre alimentation mais chacun de manière différente et spécifique. Certains n'aiment pas les légumes, d'autres manquent de temps pour cuisiner... Alors comment chacun peut-il équilibrer son alimentation en fonction de son profil et de son mode de vie? Retrouvez ci-dessous des conseils, recettes et astuces personnalisés pour vous y aider au quotidien.
cuisiner express
Voir la fiche
Bien démarrer
le matin
Voir la fiche
Aimer enfin
les légumes
Voir la fiche
plus résistant
chaque jour
Voir la fiche
se réconcilier avec
les matières grasses
Voir la fiche
Gérer
les p'tites faims
Voir la fiche
Repas festifs
en équilibre
Voir la fiche
l'alimentation
des champions
Voir la fiche

Inscrivez-vous et bénéficier de conseils sur mesure !

Afin d’adhérer à notre programme de conseils
adaptés à votre profil, veuillez remplir le formulaire
d’inscription et le questionnaire
.

Inscrivez-vous Retour

Utilisation des cookies

Diagnofood utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur le site Diagnofood.

En savoir plus OK